No War
[ Nl | Fr | En ]

Cinq ans de violence en Irak : assez !
Journée internationale d’action: Dimanche 16 mars 2008

Non à la guerre en Iran
Texte-platforme 19/06/2006


Contact-

CNAPD:
Tel: 02/640.52.62
 cnapd.dg@skynet.be


Contributions:
001-0365592-75
Communication "19/03"


15/02/2003: la journée européenne contre la guerre


Non au soutien
logistique à la guerre contre l'Irak

 Lettre de vœux de bonne année au Ministre des Affaires Étrangères

 Communiqué de presse
(8/1/2003)


Photos: Kazerne Westakkers 19/03/2003

Photos: 15/02/2003

Photos: 17/11/2002

We Want Peace, No More War!: Anti-war song

Lets Start Again!: Anti-war song


Les Dernières Nouvelles

Week-end international d'action
Bruxelles
Dimanche 19 mars 2006

2ième Marche de Paques contre la guerre:
Louvain-Bruxelles: Lundi de Paques 12/4/2004

Appel de l'Assemblée des acteurs et mouvements sociaux

 European Social Forum

 World Social Forum

Nos positions suite à l'évolution de la situation en Irak

 Uniting for peace

Journée mondiale d'action: Pas de guerre, pas d’occupation
Bruxelles: 20/3/2004

 Communiqué de presse: 16/03/04

 Arrêtez l’occupation
Journée internationale contre l’occupation
(27/9/2003)

 rapport réunion G8 antiguerre: la mobilisation internationale se poursuit!
(31/5/2003)

 NON A L'OCCUPATION DE L'IRAK
Bruxelles, (26/6/2003)

 Bruxelles: marches décentralisées et concert pour la paix au Cinquantenaire
(21/4/2003)

 Oostende: Planespotting II
(20/4/2003)

 Anvers: Double Marche Nationale vers Beveren
(12/4/2003)

 Bruxelles, l'OTAN: Manifestation pacifique devant le siège de l'OTAN
(3/4/2003)

 Oostende:
Planespotting
(26/3/2003)

 Brussel: rassemblement de protestation NON VIOLENT mais bruyant devant l'ambassade américaine
(27/3/2003)

 Bruxelles: Manifestation massive
(22/3/2003)

 Manneken Pis redevient Manneken Peace
(27/3/2003)

 «Evitez un bain de sang à Bagdad, réclamez le retrait des troupes américaines!»
Les médecins belges lancent un appel urgent à la communauté internationale
Dr Geert Van Moorter au téléphone, depuis Bagdad.
(26/3/2003)

 Bruxelles Manifestation:
pour une Europe sociale et démocratique
pour une Europe au
service de la paix et pour la justice sociale dans le monde
(21/3/2003)

 Le Jour X:
jeudi 20/3/2003

 Bruxelles: Manifestation NON A LA GUERRE CONTRE L’IRAK
(15/03/2003)

 L'arrêt de travail contre la guerre
(14/03/2003)

 Compromis à la belge ou schizophrénie ?
(12/03/2003)

 Deuxième mobilisation internationale contre la guerre à l'Irak
Samedi 15 mars 2003
(12/03/2003)

 Bruxelles: Manifestation à l'occasion du sommet des chefs d'Etat de l'Union Européenne
(17/02/2003)

  Manifestation nationale: Pas de guerre contre l'Irak
(15/02/2003)

 Appel Européen: Non à la guerre contre Irak
(11/02/2003)

 Lettre ouverte de la Plate-forme contre la guerre en Irak à nos Parlementaires
(17/01/2003)

 La Belgique et la guerre
(13/01/2003)

 Manifestation Nationale
(17/11/2002)
Indymedia


Texte de plate-forme

 Signataires

Website hosted by:
For Mother Earth
No War

Cinq ans de violence en Irak : assez ! 1.000 marcheurs pour la paix

Cinq ans de violence en Irak : assez !

STOP à la guerre et à l’occupation

PAIX au Moyen Orient maintenant

Journée internationale d’action
Dimanche 16 mars 2008

1.000 marcheurs pour la paix (9h Leuven – 17h Bruxelles)

9h30: départ de la gare de Leuven

14h-14h45 : possibilité de rejoindre la marche au Parc de Tervueren (tram 44)

16h-16h45 : possibilité de rejoindre la marche au Musée du Tram (tram 44)

17h15: arrivée au parc du ’Cinquantenaire’

Rassemblement pour la paix au parc du Cinquantenaire (16h – 18h)

A partir de 16h: stands d’info, musique et prises de parole

A 17h30: action symbolique commune pour la paix
Nous formerons le signe de la paix avec les marcheurs et les participants et proposerons une opportunité photographique à la presse.

Texte de plateforme- 16/3/2008
Paix au Moyen Orient: maintenant!

Cinq ans de guerre et d’occupation en Irak ont clairement montré les limites et les dangers de la politique de « guerre préventive » et de « démocratisation forcée ». Le pays est plus loin que jamais de la paix durable et de la stabilité. La « lutte contre le terrorisme » ne peut pas servir d’alibi pour contourner les droits humains universels.

1) Nous rappelons le caractère illégal de la guerre menée en 2003 et de l’occupation qui s’en est suivi. Les conséquences sur les plans politique et humanitaire sont catastrophiques. La force d’occupation militaire n’amène visiblement pas la stabilité et le calme auxquels la population irakienne, et plus largement de la région, a droit.

2) Les troupes américaines et britanniques doivent se retirer d’Irak, et les Nations Unies doivent jouer un rôle plus important dans l’élaboration d’un accord de paix qui soit accepté par les différentes parties impliquées dans le conflit. L’engagement de la communauté internationale reste nécessaire pour favoriser une reconstruction rapide de Irak et pour protéger la sécurité humaine de la population irakienne.

3) Les contrats pétroliers conclus depuis l’occupation américano britannique doivent être renégociés s’ils sont contraires aux intérêts de la population irakienne

4) La guerre en Irak a révélé l’existence d’accords secrets entre la Belgique et les Etats Unis, qui rendent obligatoire selon le gouvernement d’autoriser l’usage des infrastructures belges, contre l’avis de la population, dans e cadre des activités guerrières en Irak. Nous rappelons notre exigence d’abroger ces accords.

5) Les relations tendues avec l’Iran réclament une solution diplomatique et négociée. Une politique globale de non prolifération dans la région est une partie nécessaire d’une solution durable. Nous réclamons que l’on travaille sans attendre à l’établissement d’une zone dénucléarisée au Moyen Orient, ce qui implique également le démantèlement de l’arsenal nucléaire israélien.

6) Dans les territoires occupés, la population civile est la première victime de l’occupation militaire israélienne et des sanctions économiques internationales. Israël doit mettre immédiatement fin à la colonisation et à l’annexion de territoires palestiniens.

Pour l’Irak et tout le Moyen Orient, il faut sortir d’une politique basée sur la menace militaire et sur l’usage de la violence.

Les problèmes et les conflits ne peuvent être résolus que par une détermination permanente au dialogue entre toutes les parties impliquées et par une délibération diplomatique dans le cadre du droit international humanitaire et de la Charte des Nations Unies.

Premiers signataires : CNAPD, Coordination Luxembourgeoise pour la Paix


Action-email : Mettez fin à des accords secrets de l'OTAN

Dès les premières préparations de la guerre en Irak, la Belgique était une plaque tournante pour la logistique de l’armée des Etats Unis en raison des accords secrets de l’OTAN. Des trains, des bateaux, des camions et des avions transportaient des matériaux de guerre en direction de l’Irak en empruntant nos routes, nos ports et nos aéroports.

Grâce à l’action des Trainstoppers qui ont bloqué un train transportant du matériel militaire et des milliers de participants à des manifestations anti-guerre, le gouvernement a promis en 2003 de revoir les accords secrets. Cette révision était inscrite dans le programme du gouvernement.

Aujourd’hui, quatre ans après, cette promesse n’a toujours pas été réalisée. Notre gouvernement a inventorié les accords existants, les a étudiés, probablement classés alphabétiquement et les a mis sur un tas bien ordonné,… Mais en rien, nous n’avons pu constater le moindre changement.

Demandez des comptes à nos responsables politiques.
Aidez à mettre fin aux accords militaires secrets.

Surfez sur www.vredesactie.be et participez.



 

Non à la guerre, non à l'occupation:
Manifestation Bruxelles, dimanche 18 mars 2007

Plus de fotos, www.indymedia.be



Download affiche (A4, .pdf)
Download tract (A4, .pdf)
Download text plate-forme (A4, .pdf)

Appel de la Plateforme anti-guerre
Manifestation internationale anti-guerre, Bruxelles, dimanche 18 mars 2007

"Non à la guerre, non à l'occupation
Pas de complicité belge
La paix pour le Moyen Orient"

Texte de l'appel :
Quatre ans de guerre en Irak: "Pas de guerre, pas d'occupation, mais la paix pour le Moyen Orient"

La " guerre contre le terrorisme " des Etats-Unis et de leurs alliés, ainsi que leur politique de démocratisation forcée, sont contreproductives politiquement et ont rendu la région du Moyen-Orient plus instable:

  • En Irak, l'invasion et l'occupation illégales sont à l'origine de plusieurs centaines de milliers de victimes civiles. Le pays n'a jamais été aussi loin d'un état de paix, de bien être et de démocratie.
  • La situation dans les territoires Palestiniens se dégrade continuellement suite au boycott américain et européen d'un gouvernement démocratiquement élu. La population civile est une fois de plus la principale victime de l'agression militaire israélienne et des sanctions économiques internationales.
  • Le Liban est durement touché par l'invasion militaire israélienne qui, selon le rapporteur du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU et de diverses organisations humanitaires, est en violation du droit international et du droit international humanitaire.
  • La politique de non-prolifération dans la région n'est pas crédible tant que l'arsenal nucléaire Israélien ne lui est pas soumis et alors qu'un accord de coopération portant notamment sur la non prolifération a été signé récemment entre Israël et l'OTAN.

    Les signataires demandent que soit abandonnée une politique basée sur la menace militaire ou la violence qui prouve jour après jour son échec. La guerre et la violence ne sont pas des solutions. La politique de la Belgique et de l'UE dans la région doit se baser sur les principes suivants :

  • Le respect du droit international, du droit humanitaire international, de la charte des Nations Unies ainsi que des droits de l'homme.
  • Le respect de la souveraineté des Etats et du droit à l'autodétermination pour chaque peuple.
  • Le dialogue entre tous les acteurs politiques et la recherche de solutions pour les différents conflits.

    Les organisations signataires de la plateforme anti-guerre demandent :
    1. le retrait immédiat et sans condition de toutes les forces d'occupation de l'Irak et de la Palestine
    2. la condamnation de la violence exercée contre les civils innocents de toutes les parties concernées
    3. l'arrêt de toute collaboration directe ou indirecte belge avec les forces d'occupation, arrêt des transports militaires américains à travers le territoire belge, et donc l'annulation des accords s'y rapportant avec les Etats-Unis
    4. l'arrêt de toute collaboration militaire de la Belgique, bilatérale ou dans le cadre de l'OTAN, avec Israël tant que les résolutions des Nations Unies ne sont pas respectées
    5. pas de course à l'armement ni de militarisation de la région ; interdiction des armes à sous-munitions et des armes contenant de l'uranium appauvri ; une zone dénucléarisée au Moyen Orient

    11.11.11 - Koepel van de Vlaamse NZ Beweging
    Aardewerk
    Amitié et Fraternité Belgique Irak
    Animo
    Artsen voor Vrede
    Association Belgo-Palestinienne
    Association Culturelle Joseph Jacquemotte
    Attac Liège
    Attac Vlaanderen
    AWSA (Arab Women Solidarity Association)
    Brussels Tribunal
    CADTM
    Centre Avec
    Christenen voor het socialisme
    CJEF
    CNAPD
    CNCD - 11.11.11
    CoCABe (composante de la Communauté Arabe de Belgique
    CODIP
    Comac
    Comité Afrique Australe
    Comité de Surveillance Otan
    Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient - Luxembourg
    Commission Justice et Paix
    Coordination Zapatiste Indigène
    Démocratie Plus
    Ecolo
    FC Poppesnor
    Forum Nord Sud
    Friends of the Earth Belgium
    Greenpeace
    Groen!
    Intal
    Jeunes CSC
    Kif Kif
    Kommunistische Partij
    LCR (Ligue Communiste Révolutionnaire)
    LEF (Links Ecologisch Forum)
    Magasins du monde
    Marianne
    MIR - IRG
    MOC
    Mouvement Citoyen Palestine
    Mouvement Chrétien pour la Paix
    Mouvement des Jeunes Socialistes
    Oxfam Solidariteit/Solidarité
    Oxfam Wereldwinkels
    Pax Christi Wallonie-Bruxelles
    Pro Paz Colombie
    PVDA, Partij van de Arbeid van België
    Radio Al Manar
    SAP (Socialistische Arbeiderspartij)
    SCI
    Steungroep Voor Rechtvaardigheid en Vrede in Guatemala
    StopUsa
    UCOS (Universitair Centrum voor Ontwikkelingssamenwerking)
    t Uilekot
    ULDP (Union Liégeoise pour la Démocratie et la Paix)
    Une Autre Gauche
    Vlaams Overleg Duurzame Ontwikkeling
    Vlaams Palestina Komittee
    Vlaamse Jeugdraad
    VRAK (Actie Vredesbelasting)
    Vrede vzw
    Vredesactie
    Vredeshuis Aalst
    Vrouwen Overleg Komitee
    Werkplaats voor Theologie en Maatschappij
    Wereldcentrum vzw


    Non à la guerre en Iran

    Nous soussignés exprimons notre profonde inquiétude concernant les récentes menaces militaires contre l'Iran par Israël et les Etats Unis et les informations selon lesquelles les Etats-Unis n'excluent pas l'utilisation d'armes nucléaires. Nous nous opposons à un nouveau scénario " irakien ", qui a encore davantage plongé la région dans le chaos. Nous condamnons bien entendu également les menaces de l'Iran contre Israël.

    Les menaces qui ont pour but de détruire ou attaquer un pays n'ont jamais apporté la paix.. La menace de l'emploi de la force et son emploi sont contraires à la Charte des Nations Unies. Nous réclamons donc une solution négociée qui respecte le droit international.

    La Plate-forme anti-guerre déclare dès lors :

    1. Nous rejetons la guerre et les menaces de guerre visant à atteindre des objectifs politiques et économiques, contre l'Iran et contre tout autre pays. Une opération militaire contre l'Iran pourrait avoir des conséquences désastreuses pour une région déjà extrêmement instable. Le Moyen-Orient a besoin de paix, et pas d'une nouvelle guerre. Nous appelons le gouvernement belge à s'opposer, au sein de l'Union européenne et de l'OTAN, à toute action militaire contre l'Iran. La position de la Belgique est d'autant plus importante que notre pays sera membre du Conseil de Sécurité des Nations Unies l'année prochaine.

    2. Le traité de non-prolifération doit être respecté par tous les pays. Les puissances nucléaires existantes doivent aussi démanteler leurs arsenaux, au lieu de les moderniser. Nous demandons au gouvernement belge d'appliquer les résolutions de la Chambre et du Sénat réclamant le retrait des armes nucléaires américaines stationnées en Europe et la disparition à terme de toutes les armes nucléaires dans le monde.

    3. La solution à une recrudescence nucléaire peut passer par un accord avec l'ensemble des pays du Moyen Orient qui aura pour but de déclarer la région zone dénucléarisée. Les pays du Golfe, réunis dans le Conseil de Coopération du Golfe à cet effet, essaient d'amener l'Iran à s'engager dans cette direction. Cette solution est par ailleurs également préconisée par Hans Blix dans son récent rapport intitulé "Weapons of terror " réalisé par la " Commission sur les armes de destruction massive ". Une zone dénucléarisée dans la région signifie notamment le démantèlement de l'arsenal israélien, qui a été mis sur pied grâce au soutien de plusieurs Etats occidentaux. La Belgique doit apporter son soutien à cette initiative.

    4. La Belgique, l'Union européenne ou l'OTAN ne peuvent en aucun cas collaborer à une action militaire contre l'Iran. Cela signifie que les bases, le matériel et les renseignements de la Belgique ne pourront être utilisés pour apporter une aide à des opérations militaires. Nous rappelons au gouvernement belge l'engagement de l'accord gouvernemental concernant une révision des accords sur les convois de guerre sur le territoire belge.

    5. Nous reconnaissons le droit de chaque peuple à la démocratie et au respect des droits de l'homme, mais la démocratisation de l'Iran ne peuvent pas être imposés grâce à une campagne militaire étrangère ou autre tentative de déstabilisation de l'extérieur.

    6. Nous répétons notre exigence de mettre fin le plus vite possible à l'occupation, et à la violence qui en est la conséquence, en Palestine et en Irak. Tous les peuples de cette région ont le droit à une existence paisible dans des frontières reconnues dans le respect du droit international et du droit humanitaire. Il s'agit d'une condition sine qua non au rétablissement du calme et de la stabilité dans la région.

    Prise de position de la plate-forme anti-guerre signée par :

    11.11.11 - Koepel van de Vlaamse Noord-Zuidbeweging
    Aardewerk
    ABVV/FGTB
    Acting Open Minds
    ACW
    Aktie Vredesbelasting (VRAK)
    Amis du Monde Diplomatique
    Association Belgo-Palestinienne
    l'Association des Médecins pour la Prévention de la Guerre Nucléaire (AMPGN)
    l'Association des Etudiants pour la Prévention de la Guerre Nucléaire (AEPGN)
    ATTAC Vlaanderen
    Attac Brussel 1
    Broederlijk Delen
    BRussells Tribunal
    CETRI
    Christenen voor het Socialisme
    CNAPD
    CNCD-11.11.11
    CODIP
    Collectif du Drapeau Rouge
    COMAC
    Comité Afrique Australe
    Comité de Surveillance OTAN
    Conseil de la Jeunesse d'Expression Française
    ECHT
    ECOLO
    Ecolo J
    Femmes pour la Paix
    Femmes Prévoyantes Socialistes
    Forum européen pour un contrat de génération Nord-Sud
    Forum voor Vredesactie
    FOS - Socialistische Solidariteit
    Greenpeace België
    Groen!
    Hand-in-Hand Vluchtelingen / Gent
    Humanistisch-Vrijzinnige Vereniging
    Inanna asbl
    Intal
    Jeunesses Communistes
    JOC
    JOCF
    Jong Groen!
    Kairos Europe (Wallonie Bruxelles)
    KAJ Vlaanderen
    Kommunistische Partij (KP)
    LEF
    Mediadoc vzw
    MIR-IRG
    Mouvement Chrétien pour la Paix (MCP)
    Oxfam Solidarité/Solidariteit
    Oxfam Wereldwinkels
    Partij van de Arbeid
    Pax Christi Vlaanderen
    Pax Christi Wallonie-Bruxelles
    Prego-Jongeren mét Spirit
    Protos
    SAP/POS
    SOS Irak
    SP.a-Rood
    Steungroep voor Rechtvaardigheid en Vrede in Guatemala
    StopUSA
    't Uilekot
    ULDP
    UPJB
    Vaka/Hand in Hand vzw
    Vlaams Overleg Duurzame Ontwikkeling (VODO)
    Voor Moeder Aarde
    Vrede vzw
    Vredeshuis Aalst
    Vrouwen Overleg Komitee
    Werkplaats voor Theologie en Maatschappij

  • La Plate-forme contre la Guerre en Irak