No War
[ Nl | Fr | En ]

Cinq ans de violence en Irak : assez !
Journée internationale d’action: Dimanche 16 mars 2008

Non à la guerre en Iran
Texte-platforme 19/06/2006


Contact-

CNAPD:
Tel: 02/640.52.62
 cnapd.dg@skynet.be


Contributions:
001-0365592-75
Communication "19/03"


15/02/2003: la journée européenne contre la guerre


Non au soutien
logistique à la guerre contre l'Irak

 Lettre de vœux de bonne année au Ministre des Affaires Étrangères

 Communiqué de presse
(8/1/2003)


Photos: Kazerne Westakkers 19/03/2003

Photos: 15/02/2003

Photos: 17/11/2002

We Want Peace, No More War!: Anti-war song

Lets Start Again!: Anti-war song


Les Dernières Nouvelles

Week-end international d'action
Bruxelles
Dimanche 19 mars 2006

2ième Marche de Paques contre la guerre:
Louvain-Bruxelles: Lundi de Paques 12/4/2004

Appel de l'Assemblée des acteurs et mouvements sociaux

 European Social Forum

 World Social Forum

Nos positions suite à l'évolution de la situation en Irak

 Uniting for peace

Journée mondiale d'action: Pas de guerre, pas d’occupation
Bruxelles: 20/3/2004

 Communiqué de presse: 16/03/04

 Arrêtez l’occupation
Journée internationale contre l’occupation
(27/9/2003)

 rapport réunion G8 antiguerre: la mobilisation internationale se poursuit!
(31/5/2003)

 NON A L'OCCUPATION DE L'IRAK
Bruxelles, (26/6/2003)

 Bruxelles: marches décentralisées et concert pour la paix au Cinquantenaire
(21/4/2003)

 Oostende: Planespotting II
(20/4/2003)

 Anvers: Double Marche Nationale vers Beveren
(12/4/2003)

 Bruxelles, l'OTAN: Manifestation pacifique devant le siège de l'OTAN
(3/4/2003)

 Oostende:
Planespotting
(26/3/2003)

 Brussel: rassemblement de protestation NON VIOLENT mais bruyant devant l'ambassade américaine
(27/3/2003)

 Bruxelles: Manifestation massive
(22/3/2003)

 Manneken Pis redevient Manneken Peace
(27/3/2003)

 «Evitez un bain de sang à Bagdad, réclamez le retrait des troupes américaines!»
Les médecins belges lancent un appel urgent à la communauté internationale
Dr Geert Van Moorter au téléphone, depuis Bagdad.
(26/3/2003)

 Bruxelles Manifestation:
pour une Europe sociale et démocratique
pour une Europe au
service de la paix et pour la justice sociale dans le monde
(21/3/2003)

 Le Jour X:
jeudi 20/3/2003

 Bruxelles: Manifestation NON A LA GUERRE CONTRE L’IRAK
(15/03/2003)

 L'arrêt de travail contre la guerre
(14/03/2003)

 Compromis à la belge ou schizophrénie ?
(12/03/2003)

 Deuxième mobilisation internationale contre la guerre à l'Irak
Samedi 15 mars 2003
(12/03/2003)

 Bruxelles: Manifestation à l'occasion du sommet des chefs d'Etat de l'Union Européenne
(17/02/2003)

  Manifestation nationale: Pas de guerre contre l'Irak
(15/02/2003)

 Appel Européen: Non à la guerre contre Irak
(11/02/2003)

 Lettre ouverte de la Plate-forme contre la guerre en Irak à nos Parlementaires
(17/01/2003)

 La Belgique et la guerre
(13/01/2003)

 Manifestation Nationale
(17/11/2002)
Indymedia


Texte de plate-forme

 Signataires

Website hosted by:
For Mother Earth

l'arrêt de travail de vendredi 14 mars

L’arrêt de travail de vendredi 14 mars a pour but de manifester notre opposition à la guerre en Irak. Les travailleurs ne peuvent rester sans réaction devant le non-respect de résolutions internationales et devant une situation où l’intérêt particulier pèse plus que le maintien de la paix mondiale. Nous voulons émettre un signal fort.

Par cet arrêt de travail nous voulons attirer l’attention sur notre refus de la guerre. Nous sommes radicalement opposés à la guerre. Il est impossible de chiffrer le coût économique, social et écologique qu’entraîne une guerre. Le seul coût militaire est déjà estimé à 50 milliards de dollars, sans compter le coût de la reconstruction, de la destruction des réserves de pétrole et le coût écologique et social.

De plus, c’est parmi la population civile irakienne que l’on comptera le plus grand nombre de victimes, des personnes qui n’ont rien à voir avec ce conflit et qui essaient de survivre depuis dix ans. Leurs conditions de vie déplorables sont la conséquence d’une part de l’embargo international imposé à l’Irak et d’autre part du régime autoritaire de Saddam Hussein.

Il est incontestable qu’un régime démocratique est de loin préférable pour le peuple irakien. Nous sommes bien entendu pour la mise en place d’un régime démocratique en Irak Toutefois, un régime politique issu de la guerre et de la violence n’a pas la légitimité nécessaire pour mettre en place une véritable démocratie. Aussi, nous ne pouvons suivre Bush lorsqu’il prétend que la guerre offrira la possibilité d’installer un régime démocratique en Irak. Nous sommes convaincus qu’une guerre en Irak mettra le feu aux poudres et mettra en danger la paix mondiale. Comme travailleurs nous sommes opposés à la guerre parce que ses conséquences sur l’économie mondiale sont incalculables. L’incertitude qu’entraîne une guerre aura pour effet de prolonger la récession éco- nomique. Les visées des Etats-Unis sur les réserves de pétrole dans le monde auront des conséquences radicales sur la répartition de la prospérité et du bien-être dans le monde. De plus, d’énormes possibilités de développement sont réduites à néant du fait que d’importants flux financiers sont utilisés au profit du complexe militaro-industriel. Il y aura encore plus de pertes d’emplois et encore plus de restrictions au niveau des dispositifs sociaux.

C’est pour toutes ces raisons que nous menons cette action aujourd’hui. Avec d’autres travailleurs ici en Belgique et aussi avec des dizaines d’autres syndicats en Europe qui représentent au total plus de 60 millions de travailleurs nous disons NON A LA GUERRE. Les cloches des églises et les sirènes sont actionnées pour appuyer notre message. Nous vous appelons aussi à participer le samedi 15 mars à la manifestation contre la guerre qui partira de la gare du Nord à Bruxelles à 14 heures.

Nous mènerons également une action le vendredi 21 mars dans le cadre de la manifestation européenne pour une Europe sociale et démocratique, pour la paix et plus de justice sociale dans le monde. Nous appelons également notre gouvernement à déployer tous les efforts possibles pour apporter une solution pacifique à la crise. Nous demandons aux chefs d’Etat et de gouvernement européens de parler d’une seule voix et d’unir leurs efforts en faveur d’une issue pacifique. Nous demandons au gouvernement américain de respecter les décisions du Conseil de Sécurité. Ce n’est qu’en respectant les institutions internationales qu’on pourra mettre en place un ordre mondial qui garantisse la paix et un développement durable.

Aussi, nous voulons apporter notre appui à l’opinion publique américaine qui tout comme la nôtre est opposée à une guerre en Irak. Car aujourd’hui il n’y a plus qu’une seule puissance qui semble pouvoir encore s’opposer à l’arrogance militaire, à savoir l’opinion publique mondiale.

La Plate-forme contre la Guerre en Irak